Un nébuliseur, c’est bon pour notre santé

Plusieurs questions se posent dans le domaine de l’aérosolthérapie. Ces interrogations tournent autour du principe de mise en œuvre de cette thérapie, des objectifs ciblés lors d’une telle mesure médicale et des attentes des patients. Les pathologies les plus connues qui sont prises en charge par l’aérosolthérapie sont diverses. Il s’agit entre autres de :
  • L’asthme ;
  • La mucoviscidose ;
  • La broncho-pneumopathie chronique obstructive encore appelée BPCO.

Pour faire un traitement efficace de ces pathologies, la mise en œuvre de l’aérosolthérapie est indispensable. Le nébuliseur en est le principal élément. Être bien dans sa peau et dans ses voies respiratoires passe forcément par une opération de nébulisation.

Qu’est-ce que la nébulisation ?

Par définition, la nébulisation est l’action de nébuliser ; en d’autres termes, c’est la vaporisation d’un produit liquide en fines gouttelettes. Traiter les voies respiratoires par nébulisation revient alors à vaporiser et à faire inhaler par voie nasale ou buccale, un produit de traitement approprié aux affections respiratoires. Cette opération favorise l’action du médicament tout en permettant un meilleur résultat. Les zones anatomiques en péril des voies respiratoires sont donc mieux ciblées, et la vaporisation du produit médicamenteux permet une meilleure fixation de ces zones. Cette opération sanitaire peut s’exécuter sans risque chez toutes les personnes de tous les âges. Une séance de nébulisation peut se faire aussi bien sur l’enfant que sur l’adolescent ou l’adulte.

 

Procédure de la nébulisation

La mise en place d’un système de nébulisation est sujette à l’utilisation de certains éléments importants relevant du domaine médical. Ce système comprend :
  • Le kit de nébulisation ;
  • Le tuyau ;
  • Le nébuliseur (réceptacle stérile qui contient la préparation médicamenteuse) ;
  • Le masque facial ;
  • Le compresseur.

Tous ces éléments mis en coordination permettent de faire inhaler au patient, en position assise, le liquide médicamenteux à une dose préalablement prescrite. Il est indispensable pour le patient de ne pas parler au cours de l’opération de nébulisation. De plus, après chaque inspiration, il se doit de retenir sa respiration. Cette technique permet une mise en place optimale de la solution et par ricochet son agissement efficace.

 

Les différentes catégories de nébuliseur

Pour tout système de nébulisation, il y a deux sortes de nébuliseurs :
  • Le nébuliseur ultrasonique : à l’aide des fréquences ultrasoniques, il assure la diffusion en particules du liquide médicamenteux ;
  • Le nébuliseur sonique : il est le plus souvent réservé pour les traitements ORL (sinusite). Il diffuse les particules grâce à son générateur pneumatique couplé avec un vibreur.
Pour en savoir plus sur les nébuliseurs, vous pouvez effectuer un comparatif des meilleurs nébuliseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *